NEMO_STEPHANE_BISSIERES_photographe_quentin_chevrier-1

NEMO_STEPHANE_BISSIERES_photographe_quentin_chevrier-1

Biennale Némo 2021 Le 104 Paris Crédit photo : Quentin Chevrier

NEMO_STEPHANE_BISSIERES_photographe_quentin_chevrier-3

NEMO_STEPHANE_BISSIERES_photographe_quentin_chevrier-3

Biennale Némo 2021 Le 104 Paris Crédit photo : Quentin Chevrier

NEMO_STEPHANE_BISSIERES_photographe_quentin_chevrier-2

NEMO_STEPHANE_BISSIERES_photographe_quentin_chevrier-2

Biennale Némo 2021 Le 104 Paris Crédit photo : Quentin Chevrier

photos : Quentin Chevrier

EFFET DE CHAMP

Stéphane Bissières - 2021

kinetic digital art installation&performance

Executive production : Concertons!
Coproduction : Némo, Biennale des Arts Numériques de la région Ile de France, Le CENTQUATRE-PARIS

L'installation Effet de Champ sera exposée à la biennale Experimenta du 11 au 21 octobre 2022.
Théatre de l'Hexagone scène nationale arts sciences
Meylan (38242)

"The meticulous analysis of objects, whatever their nature, implies taking an interest in their part of the invisible, to which the contemplation of the installation Effet de champ (2021) by Stéphane Bissières invites with magic there. The uninterrupted ballet of moving dark matter contained in the bottles is due to nothing other than the forces of the invisible which animate them. (…) The extreme vivacity of the fluids summons the supernatural. Without having time to grasp the signs following one another at full speed, we guess that these are musical phrases addressed only to the gaze."

Dominique Moulon, Artpress N°492, Octobre 2021

The installation Effet de Champ explores the idea of ​​animating matter through virtual data to evoke artificial life. Through an experiment on nanofluids, electromagnetism and kinetic art, it is also a reflection on the forms of hybridization between mechanics and living things to develop a writing of movement by highlighting the relationships between data and kinetics.

 

Under the effect of a magnetic field, the ferrofluid gives substance to the data it receives and can be "choreographed". The containers give the illusion of a collection of captive organisms. The multiplication of motifs makes it possible to develop a minimalist ensemble choreography. This project seeks to create an illusion of artificial life, to provoke wonder and questioning in the observer, to give him the feeling of being a witness. The artist, also a composer, here transposes a musical writing mechanism to this kinetic creation by considering this writing in the form of algorithms rather than scores to make a “music for the eyes”.

"L’analyse minutieuse des objets, quelle que soit leur nature, sous-entend de s’intéresser à leur part d’invisible, ce à quoi incite vivement la contemplation de l’installation Effet de champ (2021) de Stéphane Bissières tant la magie y opère. Le ballet ininterrompu de matières noires en mouvement contenues dans des flacons n’est dû à rien d’autre qu’aux forces de l’invisible qui les animent. L’alignement de ces flacons évoque les chorégraphies en ligne de chorus alors que l’extrême vivacité des fluides convoque le surnaturel. Sans avoir le temps de saisir les signes se succédant à toute allure, on devine qu’il s’agit de phrases musicales ne s’adressant qu’au regard."

Dominique Moulon, Artpress N°492, Octobre 2021

L'installation Effet de Champ explore l’idée d’animer la matière par la donnée virtuelle pour évoquer la vie artificielle. A travers une expérimentation sur les nanofluides, l’électromagnétisme et l’art cinétique, c’est aussi une réflexion sur les formes d’hybridation entre mécanique et vivant pour développer une écriture du mouvement en mettant en évidence les relations entre données et cinétique. 

 

Sous l’effet d’un champ magnétique, le ferrofluide donne corps aux données qu’il reçoit et peut être “chorégraphié”. Les contenants donnent l’illusion d’un ensemble d’organismes captifs. La multiplication des motifs permet de développer une chorégraphie d’ensemble minimaliste. Ce projet cherche à créer une illusion de vie artificielle, à provoquer l’émerveillement et l’interrogation chez l’observateur, à lui procurer le sentiment d’être un témoin. L’artiste, aussi compositeur, transpose ici un mécanisme d’écriture musicale à cette création cinétique en envisageant cette écriture sous forme d’algorithmes plus que de partitions pour réaliser une musique pour les yeux.

ArtPress EDC.png