IMG_0863

IMG_0863

Ferrofluides render 1

Ferrofluides render 1

EFFET DE CHAMP

Stéphane Bissières - 2021

kinetic digital art installation&performance

This project explores the idea of ​​animating matter through virtual data. It is a reflection on the forms of hybridization between mechanical and living. It is also an experiment on nanofluids, electromagnetism and kinetic art. Under the effect of a magnetic field, a ferrofluid can be "choreographed", so the device is a tool for research on the writing of movement, and typology of movement.

The installation seeks to develop an illusion of artificial life, to provoke wonder and questioning in the observer, to give him the feeling of being a witness.

In my digital art and composition work, I am interested in the perception of time and the relationship of humans to technology. In search of new musical and visual forms, I develop algorithmic systems allowing an interface of dialogue and improvisation between Machine and Man. Reflecting our relationship to technology and to forms of hybridization between mechanical and living, this project explores the idea of ​​artificial life, or how virtual data can animate matter. Under the effect of a magnetic field, the ferrofluid gives substance to the data it receives. The installation "Effet de Champ" follows on from my previous work on the representation of virtual data in the real world (Human Likes, Dataline). It is an experiment on nanofluids, electromagnetism and kinetic art, possibly associated with contemporary electronic music where we find the outstanding elements of his work on the perception of time, sound space, timbre and Tone.

Ce projet explore l’idée d’animer la matière par la donnée virtuelle. C’est une réflexion sur les formes d’hybridation entre mécanique et vivant. C’est aussi une expérimentation sur les nanofluides, l’électromagnétisme et l’art cinétique. 

Sous l’effet d’un champ magnétique, un ferrofluide peut être “chorégraphié”, aussi le dispositif est un outil de recherche sur l’écriture du mouvement, et de typologie du mouvement.

L’installation cherche à développer une illusion de vie artificielle, à provoquer l’émerveillement et l’interrogation chez l’observateur, à lui procurer le sentiment d’être un témoin. 

Dans mes travaux d’art numérique et de composition, je m’intéresse à la perception du temps et aux relations de l’humain à la technologie. A la recherche de nouvelles formes musicales et visuelles, je développe des systèmes algorithmiques permettant une interface de dialogue et d’improvisation entre la Machine et l’Homme. Reflet de notre relation à la technologie et aux formes d’hybridation entre mécanique et vivant, ce projet explore l’idée de vie artificielle, ou comment la donnée virtuelle peut animer la matière. Sous l’effet d’un champ magnétique, le ferrofluide donne corps aux données qu’il reçoit. L’installation “Effet de Champ” s’inscrit dans le prolongement de mes travaux précédents sur la représentation des données virtuelles dans le monde réel (Human Likes, Dataline). C’est une expérimentation sur les nanofluides, l’électromagnétisme et l’art cinétique, éventuellement associée à une musique électronique contemporaine où l’on retrouve les éléments marquants de ses travaux sur la perception du temps, l’espace sonore, le timbre et l’atonalité.